De la publicité dans Facebook Messenger ?

facebook messenger advertisements- ingenium web- agence web marseille aubagne
Il n’a pas fallu longtemps à Facebook pour comprendre qu’elle pouvait avoir le beurre et l’argent du beurre. Les chiffres de Facebook sont là « 1 milliard de messages sont envoyés tous les mois via l’application entre les professionnels et les utilisateurs ». C’était donc logique pour la plateforme de messagerie Facebook Messenger de monétiser tout ça. Et quoi de mieux pour cette nouvelle année 2017 que de savoir qu’on sera toujours plus submergé par la publicité. Comme-çi nous n’en avions pas assez…

Les réseaux sociaux sont de vraies niches à abeilles pour les entreprises qui veulent atteindre toujours plus d’utilisateurs. Facebook quant à elle est bien une entreprise qui veut du cash, rentabiliser son réseau social est primordial !  Cette nouvelle manière de monétisation sera probablement composées d’annonces de produits et ou d’offres spéciales. Pour l’instant nous attendons les tests qui opèrent en Thaïlande et en Australie. En espérant qu’ils seront peu concluants, je n’aime pas avoir des pubs de partout c’est désagréable.

Des annonces sponsorisées dans Facebook Messenger

Cependant, Facebook reste formel, les publicités n’apparaîtront pas dans nos conversations, à moins de cliquer sur l’annonce ou que de lancer un chat avec la marque.

facebook messenger advertisements-ingenium web- agence web aubagne marseilleLes publicités devront être visibles sur l’écran d’accueil des dernières conversations, un peu comme ce qui existe déjà avec la liste des utilisateurs actifs.  Voici la représentation d’après Facebook, des annonces sur Facebook Messenger :

Heureusement, nous aurons le droit de masquer ou même de signaler les annonces indésirables. Facebook Messenger poursuit ses tests dans certaines zones du monde et s’améliora en cours de route pour avec les fonctionnalités les plus aboutis.

Facebook Messenger est une application gratuite, il n’est donc pas étonnant que la publicité arrive. Enfin, la forme finale de la monétisation, reste dans les mains des utilisateurs actuels. En espérant que les tests seront complets pour éviter tous dérapages juridiques, propres à chaque pays. De plus, on espère que les publicités ne seront pas trop intrusives pour éviter un taux d’utilisation en baisse de l’application. J’attends vos réactions dans les commentaires. Cordialement L’Équipe Ingenium Web 🙂


Smeagol-Gollum